31 juillet 2012

Bonjour. J'ai retrouvé ma palette graphique. Poussiéreuse, mais rigolote.   Je risque de plus rien poster pendant deux semaines voire un peu plus, parce que figurez-vous, que des étoiles m'attendent avec leurs chapeaux d'indiens. Il y a des colines qui veulent me voir pleurer à nouveau, des épaules inconnues sur laquelle je me dois de poser la main, des regards à croiser et des phrases à dire dans d'autres langues que celle qui m'habite la bouche. Alors, pour conclure ce minuscule chapitre, je voulais juste dire merci à... [Lire la suite]
Posté par salefee à 01:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 juillet 2012

  Avec des araignées Qui marchent sur vos plis, Avec les yeux outrés de celui qui perdu Voudrait se retrouver autre chose que pendu Avec d'horribles pluies Qui viennent glacer vos os Alors qu'ils disent, autrui, Qu'il n'a pas fait si beau, Depuis l'aube du monde.     ( P.S : Non, je ne sais pas pourquoi la dernière photo est à l'envers. Hmpf. )    
Posté par salefee à 22:54 - Commentaires [1] - Permalien [#]
19 juillet 2012

Posté par salefee à 17:53 - Commentaires [1] - Permalien [#]
17 juillet 2012

Bonjour les Monstres en Parapluie, Que ça vous branche ou non, je mélange les morpions et les sucettes, le travail et la pluie privée. Entre un épisode de Girls et un lait de Soja, entre les Aiguilles et les émotions, est-ce que je vous ai dis que j'ai fini d'écrire mon livre ? Et bien voilà, sachez que l'attente est interminable, et je m'y connais en minable. C'est un été ou les choses meurent plus vite que leur ombre, mais en dehors de ça, oui. Ca va.  
Posté par salefee à 18:25 - Commentaires [1] - Permalien [#]
07 juillet 2012

Cher Journal, Je m'apperçois que j'ai trouvé au sein de la Meute toute la dimension tragique dont une vie a besoin. Les mélodrames que certains cherchent dans leurs histoires d'amour, la sensation de manque que provoque l'absence de l'autre, et les spasmes de jalousie, parfois, de le voir au bras d'une autre louve. Je ressens tout ça pour la Meute, et étrangement, c'est cela qui la fait tenir si droite et si belle, alors que ces mêmes sentiments dans un autre contexte sont les plus destructeurs de relation. Je tourne en rond. Mon... [Lire la suite]
Posté par salefee à 22:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 juillet 2012

Avec le goût des mômes

Les moments ou je ne tatoue pas, n'écris pas, ou ne dessine pas, sont plus ou moins dénués d'intêret. Alors que la chaleur se gonfle, que les gens prennent pleinement conscience du verbe vivre en s'épanouissant des les campagnes et océans, moi, je suis ici. Et je tatoue. Alors s'il vous plait, faites en sorte que mes convictions ne soient pas vaines, appelez-moi et prenez rendez-vous. Sinon je meurs. Bisous.   Sur Nathalia   Sur Tarmasz, d'après un dessin d'elle-même   Sur Adrien  
Posté par salefee à 00:11 - Commentaires [3] - Permalien [#]
02 juillet 2012

    Avec l'absurdité de toutes les situations, et le regard en coin, et le passé en bouche avec son gout poreux, son gout de ports, de mers, son gout de merde en fait. Avec des fusils dans les franges, des fils qui se rangent, et des mères au combat, du plomb dans les bras, des diamans sur la langue. Non, je ne suis pas dans ton assiette. J'ai mangé les couverts.
Posté par salefee à 18:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]