07 octobre 2011

    Oui, il y a une horrible faute mais tant pis parce que moi ça va. Et juste en dessous c'est les merveilleuses et fantastiques Blanches Neiges de Catherine Bay, sans leurs mitraillettes cette fois.   Et sinon, le live à Moscou de GMS on s'en lasse absolument pas, ça envoit du gros paté de campagne sans la croute.
Posté par salefee à 13:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 septembre 2011

  Les peaux de porc sont plus ce qu'elles étaient.  
Posté par salefee à 17:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 septembre 2011

                            Et quand les couleurs de l'été indien viennent te vomir au creux des mains, quand sur le toit de Leopold on est tous là à regarder passer des avions, à faire des voeux parce qu'il faut bien se venger quelque part de ces étoiles qu'on voit même plus, quand c'est chouette d'aller à l'école, quand le chat fait sa tronche de presque humain, quand même les comètes ralentissent pour vous laisser passer.
Posté par salefee à 01:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 septembre 2011

Lonely Boy

        Elle est partie ce matin, laissant peut être derrière elle quelque long cheveux brun glissé entre les lattes d'un parquet mieleux et légèrement sale, prouvant une énième fois que la Meute ne veut pas rien dire. Elle portait ses bottes de motard, ses habits noirs et son pull bleu, quand elle m'a quitté à la gare j'ai pensé que bientôt, ça serait San Fransisco. Batard.
Posté par salefee à 14:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 septembre 2011

        J'ai pas encore vu les baleines, je veux nager avec des baleines tu comprends ? Emmène moi, j'ai pas encore fini mes trucs, mes machins, et toi, là, pendant que tes paupières tombent et rampent sur le sol, il y a des types qui creusent la calote glacière, des microcosmes qui s'activent, et toi, là. Non. Impossible est un mot étrange, il ne veut rien désigner du tout.
Posté par salefee à 22:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 septembre 2011

Sale bédé.

  L'idée c'est de s'entrainer un peu, parce qu'à l'école maintenant on va faire de la bande dessinée. La bande dessinée en vérité c'est devenu un truc qui veut rien dire et rien désigner, et ça c'est plutôt séduisant. Alors je me suis dis que chiche, mais finalement c'était vachement dur alors j'ai fais juste trois cases. Pendant ce temps le vent souffle à s'en peter les poumons, les villes s'écrasent sous le poids de leur imbécilité, et Marcel affirme qu'il n'arretera jamais de fumer. Et pendant ce temps, le Peuple s'apprête à... [Lire la suite]
Posté par salefee à 01:19 - Commentaires [3] - Permalien [#]

12 septembre 2011

Nevermore

        Donnez moi du steack et je vous dirais qui vous êtes, j'en veux encore et plus que tout. Des idées drôles, des bonhommes fous, des oiseaux morts avec des fanfreluches et des marelles, faites moi faire des chaises, des spatules, des canapés sur vos épaules et des mixer à la place du coeur. Et surtout, me prenez pas au sérieux sinon je vous bagarre. Lisez la Tour Sombre, ça fait du bien. Et YOTSUBA C'EST MON HEROS VOILA !
Posté par salefee à 22:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 septembre 2011

   
Posté par salefee à 14:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 septembre 2011

Octo Pouce

 
Posté par salefee à 11:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 septembre 2011

  Si le Peuple avait peur si le Peuple avait triste Je pourrais l'emballer dans un gros tas de lettres Dans un gros tas de pages qu'on appelle parfois Livre Et qui tue et qui parle et qui marche toujours libre Parce qu'aujourd'hui dans la boite aux lettres, Il y avait une centaines de pages bien lues et corrigées, Et parce que moi d'abord, j'ai toujours aimé les post it.
Posté par salefee à 12:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]